SwissArchery Association

Coronavirus

[vc_row][vc_column width= »2/3″][dt_fancy_title title= »Concepts de protection » title_align= »left » title_size= »h2″][vc_column_text]

Update du 16 février 2022

Le 17 février, le Conseil fédéral a levé toutes les mesures COVID dans le sport. Les concepts de protection nécessaires depuis près de deux ans sont ainsi supprimés et les activités sportives peuvent à nouveau être pratiquées sans aucune restriction jusqu’à nouvel ordre.

  • Le port du masque n’est plus obligatoire
  • Il n’y a plus d’obligation de certificat
  • Il n’est plus nécessaire de respecter des distances minimales
  • Les organisateurs d’entraînements et de compétitions ne doivent plus élaborer de concept de protection.

Veuillez tenir compte du fait que le port du masque reste obligatoire pour se rendre aux entraînements ou aux compétitions dans les transports publics jusqu’à la fin mars probablement.

Les concepts de protection de SwissArchery pour les entraînements et les compétitions sont supprimés. Les documents téléchargeables ne seront plus mis à jour.[/vc_column_text][vc_column_text]

Mises à jour précédentes (ne sont plus valables)

[/vc_column_text][vc_column_text]

Update du 20 décembre 2021

Le 17 décembre, le Conseil fédéral a communiqué de nouveaux renforcements des mesures COVID. En ce qui concerne le sport en intérieur, la possibilité de participer en vertu de la règle 3G a été supprimée et la 2G a été fixée comme condition minimale. L’accès peut en outre être volontairement limité à la 2G+.

La 2G exige toutefois le port permanent d’un masque facial, y compris pendant le tir. La possibilité de renoncer au masque et de saisir les données de contact comme alternative n’existe plus. Le sport sans port obligatoire du masque n’est plus possible que sous 2G+.

Les entraînements (en salle) ne peuvent avoir lieu pour les personnes de plus de 16 ans que sous la règle des 2G (guéries ou vaccinées). Avec 2G, le port du masque est désormais obligatoire pendant la pratique du sport, donc aussi pendant le tir. Les entraînements peuvent se dérouler volontairement sous le régime 2G+ (participants guéris ou vaccinés, avec un test négatif supplémentaire si la dernière vaccination ou guérison remonte à plus de quatre mois). Le port du masque n’est pas obligatoire avec les 2G+.

Les compétitions (indoor) ne peuvent plus se dérouler sous 2G en raison du port obligatoire du masque. Si un masque devait être porté pendant le tir, les résultats ne seraient plus significatifs et comparables. C’est pourquoi les compétitions en salle ne sont plus possibles que sous 2G+. SwissArchery renonce délibérément à prévoir le tir avec masque (2G) dans le concept de protection pour les compétitions sans arbitre / conformité au règlement. Lors des compétitions, la sécurité du tir avec masque n’est pas garantie au niveau requis. Les organisateurs ne savent pas si tous les participants sont entraînés au tir avec un masque.

Les sportifs d’élite qui détiennent un passeport de performance national ou régional de SwissOlympic (SwissOlympic Card) ou font partie du cadre national sont uniquement soumis à la règle des 3G (guéris, vaccinés ou testés) et ne sont pas tenus de porter un masque. l faut toutefois tenir compte du fait que ce groupe ne doit pas être mélangé avec d’autres groupes. Si des personnes soumises à la règle 2G/2G+ sont présentes en même temps, les sportifs d’élite doivent se conformer strictement à ces règles.

Les entraînements et les compétitions en extérieur peuvent être organisés sans restriction d’accès jusqu’à un nombre de 300 personnes. Pour les manifestations de plus de 300 personnes, la restriction d’accès s’applique sous la règle des 3G (convalescent, vacciné ou testé).

Les cantons sont compétents pour adapter les règlements relatifs aux activités sportives. Il faut donc toujours tenir compte des réglementations cantonales ![/vc_column_text][vc_column_text]Update du 06 décembre 2021

Avec la forte augmentation du nombre d’infections, le Conseil fédéral a de nouveau renforcé les mesures COVID. Pour le sport de tir à l’arc, cela a les conséquences suivantes :

Les entraînements (en salle) pour des personnes de plus de 16 ans ne peuvent plus avoir lieu qu’avec un certificat obligatoire (3G). La possibilité d’organiser des entraînements en groupes constants de 30 personnes au maximum sans certificat n’existe plus. Lors des entraînements 3G, toutes les personnes qui ne tirent pas activement doivent porter un masque et leurs coordonnées doivent être saisies.

Les entraînements peuvent également être organisés sur une base volontaire uniquement pour les personnes vaccinées et rétablies (2G). Les personnes qui ne sont ni vaccinées ni rétablies ne peuvent pas participer à de tels entraînements. Le port du masque n’est pas obligatoire lors des entraînements 2G.

Les compétitions (en salle) continuent d’avoir lieu uniquement avec certificat obligatoire (3G). Mais là aussi, toutes les personnes présentes en dehors de l’activité sportive doivent porter un masque et les organisateurs doivent saisir les données de contact. Cela vaut en particulier aussi pour les spectateurs, les organisateurs, les aides et les juges.

Les compétitions peuvent également être volontairement limitées à la 2G et peuvent donc être organisées sans obligation de porter un masque et sans saisie des données de contact. La décision concernant la 2G appartient aux organisateurs. Les participants doivent toutefois être clairement informés sur ce point !

Les cantons sont compétents pour adapter les règlements relatifs aux activités sportives. Il faut donc toujours tenir compte des réglementations cantonales !

Les concepts de protection pour l’entraînement et les compétitions sont en cours de révision et seront publiés dès qu’ils seront disponibles. Les versions en allemand sont déjà disponibles.
[/vc_column_text][vc_column_text]Update du 13 septembre 2021

Lors de sa séance du 8 septembre, le Conseil fédéral a décidé de prolonger l’obligation de certification. Cela concerne désormais aussi les entraînements et les compétitions sportives en salle. Cela signifie que nous sommes confrontés à une saison de compétition en salle avec une certification obligatoire. Des exceptions sont prévues pour l’entraînement en salle, dont la plupart des formes d’entraînement au tir à l’arc peuvent bénéficier, de sorte que l’entraînement en salle peut continuer à être effectué sans obligation de certificat. Les compétitions et les entraînements en plein air restent possibles sans restrictions.

Les cantons sont compétents pour adapter les règlements relatifs aux activités sportives. Il faut donc toujours tenir compte des réglementations cantonales !

Les concepts de protection pour l’entraînement et les compétitions sont en cours de révision et seront publiés dès qu’ils seront disponibles. Les versions en allemand sont déjà disponibles.
[/vc_column_text][vc_column_text]Update du 26 juin 2021

Lors de sa séance du 23 juin, le Conseil fédéral a adopté des assouplissements importants des mesures COVID-19, permettant ainsi aux entraînements et aux compétitions de se dérouler à nouveau presque dans des conditions normales. À partir du 26 juin 2021, pratiquement aucune restriction ne s’appliquera aux activités sportives. Diverses conditions-cadres telles que la création d’un concept de protection et le port de masques à l’intérieur continueront à s’appliquer, mais les mesures ne s’appliqueront qu’aux zones situées en dehors des activités sportives proprement dites.

Les cantons sont compétents pour adapter les règlements relatifs aux activités sportives. Il faut donc toujours tenir compte des réglementations cantonales ![/vc_column_text][vc_column_text]Update du 31 mai 2021

Avec l’étape de relaxation du 31 mai 2021, le Conseil fédéral autorisera l’entraînement et les compétitions dans les sports populaires pour adultes en groupes de 50 athlètes au maximum. Le public est à nouveau autorisé aux événements sportifs populaires. Un maximum de 100 spectateurs sera autorisé à l’intérieur et 300 à l’extérieur.

Pour les U21 et les sports de performance, aucune restriction ne s’applique aux entraînements et aux compétitions. (En dehors de la capacité de l’installation sportive).[/vc_column_text][vc_column_text]Update du 19 avril 2021

Avec la version de l’ordonnance COVID du 19 avril 2021, le Conseil fédéral autorise à nouveau les entraînements de sport populaire en salle par groupes de 15 personnes maximum. Dans le cadre de la nouvelle réglementation, les compétitions sportives populaires de tir à l’arc pour des groupes de 15 personnes maximum par session/ronde sont à nouveau possibles sous des conditions toujours strictes.

Pour les moins de 21 ans, les restrictions sont encore largement levées. Pour les athlètes de l’équipe nationale, la taille maximale des groupes est de 15 personnes lors des séances d’entraînement, tandis que lors des compétitions, les restrictions sont également largement levées.

Les concepts de protection pour l’entraînement et les compétitions sont en cours de révision et seront publiés dès qu’ils seront disponibles.[/vc_column_text][vc_column_text]Update du 1er mars 2021

Avec la nouvelle version de l’ordonnance COVID du 1er mars 2021, le Conseil fédéral autorisera à nouveau les entraînements sportifs de plein air en groupe de 15 personnes au maximum. Toutefois, les entraînements de sports populaires pour adultes en salle resteront interdits. Pour les jeunes athlètes jusqu’à l’âge de 20 ans (U21), les mesures seront largement levées.

Les compétitions ne sont actuellement autorisées que pour les moins de 21 ans et les athlètes de compétition (équipes nationales).

Les concepts de protection pour la formation et les compétitions sont actuellement en cours de révision et seront publiés dès que possible.[/vc_column_text][vc_column_text]

Update du 31 octobre 2020

Le 28 octobre, le Conseil fédéral a fourni des informations sur les nouvelles règles plus strictes de protection contre la COVID-19. L’ordonnance correspondante est entrée en vigueur directement le 29 octobre 2020.

SwissArchery a ensuite révisé les concepts de protection pour l’entraînement et les compétitions et les a adaptés aux nouvelles exigences. Ils servent de modèle pour la mise en œuvre de mesures concrètes lors d’événements sportifs et de séances d’entraînement.

La mise en œuvre de ces mesures est une condition préalable à la poursuite des entraînements et des compétitions. Dès que vous avez décidé de mettre en œuvre les mesures pour vos installations sportives, vous devez clarifier avec votre commune ou votre canton si votre concept doit faire l’objet d’une révision.

La majorité des cantons effectuent des contrôles aléatoires des installations sportives et de la mise en œuvre des concepts de protection, mais n’exigent pas la présentation de concepts de mise en œuvre. Une bonne communication avec vos membres ou les athlètes qui s’entraînent dans vos installations sportives est essentielle. Toute personne qui se trouve sur les lieux de formation doit respecter les règlements et les mesures de protection.

[/vc_column_text][/vc_column][vc_column width= »1/3″][dt_fancy_title title= »Documents » title_align= »left » title_size= »h2″][vc_column_text]

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]